MÉMOIRES DE BAINS ROMAINS

Le Marbré

 

| A | B |
| C | D |
| E | F |
| G | H |
| I | J |
| K | L |
| M | N |
| O | P |
| Q | R |
| S | T |
| U | V |
| W|X |
| Y | Z |

 

 

Retour à l'index lettre M

Nous allons parler du Mourne des provençaux, notre Marbré à nous, Pieds-Noirs.

C'est le Pagel Mormyre ou Lithonatus Mormyrus. De couleur générale argentée, il présente deux particularités : la tête, qui est très développée, faisant le tiers de la longueur du poisson, nageoire caudale non comprise, et les treize raies brunes verticales s'étendant de la nageoire dorsale pour venir se fondre au niveau des flancs.

Les Marbrés ou Mournes vivent en bandes nombreuses sur les fonds sablonneux de préférence recouverts d'algues zoostères en putréfaction : ils y trouvent leur nourriture de prédilection, les puces de mer.

C'est dans ce contexte qu'on les approche le plus aisément, tant leur voracité est grande. Ils s'enfouissent dans l'algue et ne voient pas le chasseur s'approcher. Il est plus difficile de les tirer dans le sable, à moins qu'il s'agisse d'un seul individu peu craintif ; ils existent, mais c'est rarement le cas.

Au point de vue culinaire, la chair de ce poisson ne remporte guère de suffrages car, comme pour le pageot, il ne faut pas trop avoir peur des arêtes.

Gérard STAGLIANO

 

 

Index

Toutes nos pages :

Faune sous-marine

 

Planche d
 

Voir le site, très pro, de Raymond Mingaud qui présente, entre autres, de très belles photos de nos poissons préférés.
http://perso.wanadoo.fr/raymond.mingaud/

 
 
Haut de page