MÉMOIRES DE BAINS ROMAINS

X comme ...

 

| A | B |
| C | D |
| E | F |
| G | H |
| I | J |
| K | L |
| M | N |
| O | P |
| Q | R |
| S | T |
| U | V |
| W|X |
| Y | Z |

 

Les Xancles

 

XUEREB

L’un des visiteurs du site, récemment, disait avoir habité villa Xuereb à la Pointe-Pescade. Et de fait, Xuereb, nom d’origine maltaise, était assez répandu en Algérie où les Maltais ne manquaient certes pas.
À ce propos, nous voudrions illustrer avec le nom Xuereb, la lettre X de notre abécédaire.

Curieux nom que ce Xuereb, il y a même eu un international de football français pour porter ce patronyme dont nous allons élucider l’origine.
C’est un nom bien Français au demeurant. Du temps de la France des Rois et plus reculé encore des Croisades, la France avait établi une base à Malte, île située stratégiquement entre les deux Méditerranées, Occidentale et Orientale, pour permettre à ses bateaux de se ravitailler à mi-chemin ou presque avec Saint Jean d’Acre, en Palestine.
Ce sont les Comtes de Béreux, une fois l’île conquise par la France, qui en étaient les chefs. Bien plus tard, les Arabes ont reconquis cette île et en débarquant, fidèles à leur coutume, ils ont lu tous les textes à l’envers de droite à gauche et particulièrement les patronymes. C’est ainsi que les Comtes de Béreux sont devenus les Xuereb et que tous les Maltais qui le portent en sont les descendants. Les Cassar sont les Rassac, un nom qui fleure bon le Sud-Ouest. Et dans notre famille, en Algérie, il y avait des Ellul, où pour remettre les choses à l’endroit des Lulle.
Autres possibilités : X, comme X-Ray qui est le terme américain pour Rayons X, c’est aussi la définition du X dans l’Alphabet International des Radiocommunications : on dit A comme Alpha, B comme Béta ou bien encore P comme Papa ou T comme Tango.
Il n’y avait pas de sujet pour la lettre X, tant le Français est peu enclin à la placer devant un mot.
Il y a bien aussi Xylophone mais je ne suis pas mélomane du genre stricto sensu, je ne puis en parler longtemps. Je sais seulement que l’illustrissime jazzman américain, Lionel Hampton, en avait fait son instrument de prédilection et qu’au point de vue rythme, il en a fait une institution.
Il y avait bien aussi Xylème, du grec " xulon" signifiant bois par opposition à l’écorce comme dit le Petit Robert, mais bon, il n’y avait pas là de quoi fouetter un chat ni trop épiloguer. Et, bien sûr, toutes les pâtes servant aujourd’hui à soigner bois et meubles et commençant par ce terme.
Il faut bien avouer que le Français n’apprécie le X qu’en fin de mot et jamais au début avec tous les substantifs à la terminaison au ou eau, voire aussi ou sauf les fameux clou, genou et autres babioles rendant les dictées croustillantes.
Non, je vous le dis bien haut, la lettre X n’est guère fréquentable dans le langage des Molière, Racine et autre Corneille. Et comme je suis loin, à des années lumières, de me comparer à eux, je préfère cesser là mon verbiage.

Gérard Stagliano

Index Mails

Voilà ce que nous dit le guide bleu de 1938 :

4 k. Saint-Eugène (rest. : de la Grande-Terrasse), ch.-l. d’une commune de 12 490 hab., station climatique dont les maisons et les villas, entourées de jardins, dominées par l’église de N.-D. d’Afrique (p.33), s’éparpillent sur les basses pentes.
Une artère plus directe que le boulevard Front-de-Mer, l’avenue Maréchal-Foch, s’en détache avant d’entrer dans le bourg, laissant à dr. Le stade Roger-Lapergue, puis à g. le cimetière européen (vers l’intersection des grandes allées, monument à la mémoire du général Yusuf, p. 26) et le cimetière israélite, champ de dalles d’aspect caractéristique.
6 k. Deux-Moulins (rest.), sur un pittoresque promontoire.
7 k. 5. Pointe Pescade (hôt. De la Côte-Turquoise), peuplée de 2 004 hab. Cimenterie Lafarge. But de promenade très recommandé. Pêche abondante.
Bordant la route, mais faisant face à la mer, la villa Xuéreb servit de résidence au compositeur C. Saint-Saëns (inscription).
A g. des sentiers (poteaux indic.) montent à Bouzaréa (p. 35) par les ravins du massif, notamment par celui, fort pittoresque, d’El Affroun.
8 k. Miramar : villas et guinguettes, carrières de pierre.
8 k. 5. Bains Romains (rest.) et, 200 m. plus loin, fontaine romaine.
9 k. A g., forêt de Baïnem (poteau indic.) où conduit en 20 min. une route forestière et carrossable passant (1 k. 5) à la maison forestière de Baïnem.
La forêt (500 hect.), dont les essences principales sont l’eucalyptus, le pin d’Alep, le chêne-liège et le casuarina, plusieurs fois incendiée, n’a pas de grands arbres ; mais au printemps elle se couvre de fleurs, bruyères, cistes, lavande, cyclamens, etc. L’excursion sera très appréciée des botanistes. La vue sur la mer y est fort belle.

http://profburp.free.fr

A Pointe Pescade, j'habitait dans les années 52 "Villa Xuereb" avenue Saint-Augustin. C'était une "avenue" à peine goudronnée située exactement au bord de mer, parallèlement aux rochers, à gauche de la plage Franco en regardant la mer. Quelqu'un connaissait ? Y a t-il un habitant actuel qui pourrait me faire parvenir des photos récentes? Ce serait merveilleux! Merci d'avance.

Gérard EISENBERG

Bonjour,
Je reviens sur l'une de vos questions, qui date un peu, au sujet de la villa Xuereb, qui a été habitée par un écrivain français célèbre, mais lequel ? Étant allé en Algérie au tout début du mois de mai 2005, j'ai pris à tout hasard une photo d'une magnifique villa située au bord de mer à la Pointe Pescade. Est-ce bien celle dont vous parliez ? Mais, hélas, depuis l'indépendance de ce
pays, les murs d'enceinte ont été considérablement rehaussés.

Gérard STAGLIANO

Photo Gérard Stagliano 2005.

     
 
Haut de page