MÉMOIRES DE BAINS ROMAINS

Carte de 1845. Hélas, la carte accuse ses 160 ans, a beaucoup servi, le haut est beaucoup plus usé que le bas et vu son état, il a fallu lui éviter le supplice du scanner et se contenter de photo numérique.

Bertrand

Carthage http://www.profburp.com
Boufarik http://www.boufarik.org
Les entrepots http://profburp.free.fr et http://mitidja.free.fr

Nous allons de découvertes en découvertes, tous les oueds sont là et, dans ma mémoire, il n’y avait pas d’oued aux Bains Romains sauf celui de Robert qui passait sous le village et dont j’ai un souvenir très précis pour l’avoir, moi aussi, traversé sur toute sa longueur. Il faut dire qu’en période de villégiature, les oueds devaient être à sec.
Si j’en crois cette carte la Pointe Pescade de l’époque allait jusqu’au cap Caxine, les Horizons Bleus, les Miramar, Bains Romains, Baïnem et autres Villas Bains sont des lieux qui vont prendre vie au début du siècle dernier. Cette carte accuse ses 160 ans, mais elle nous livre ses secrets, et ils sont de taille.
Merci Bertrand.

Chounet

ROUTE VI
D’ALGER A SIDI-EL-FERRUCH
Par la belle route carrossable, 22 Km.
Le chemin d’Alger à Sidi-el-Ferruch, en suivant le bord de la mer, est praticable pour les voitures jusqu’un peu au-delà de la campagne du Dey. De ce point au cap Caxinès, ce n’est plus qu’un sentier, traversé par plusieurs ravins, bon pour un homme à cheval. Du cap à Sidi-el-Ferruch, ce sentier n’existe pour ainsi dire plus ; il faut aller comme au hasard à travers les broussailles.
L’autre chemin, partant de la Kasbah, descend à peu près parallèlement à la côte jusqu’au fond du ravin qui reçoit toutes les eaux des collines environnantes, et que l’on nomme El-Oued ; traverse ce ravin, et va aboutir aux carrières qui fournissent à la ville des pierres de construction.
Un chemin inégal, raboteux, et en partie pavé, conduit de la Kasbah au château de l’Empereur : la distance est d’environ 900 mètres, d’après le plan de Boutin. Du château de l’Empereur, dans une direction O. _ S.-O., à la baie de Sidi-el-Ferruch, la distance est d’environ 20 Km. Shaler dit l’avoir parcourue à cheval, d’un pas modéré, en 3 heures. Pendant les huit premiers kilomètres, la route traverse un pays peu couvert, fertile et légèrement ondulé ; on y trouve plusieurs sources distantes l’une de l’autre de 800 mètres au plus. Des dernières sources au marabout de Sidi-el-Ferruch, cette dernière route prend une direction O.-N.-O., et traverse pendant 8 Km un pays stérile, sablonneux et couvert de broussailles. Dans toute sa longueur, ce chemin est praticable à l’artillerie et à toute espèce de voitures. C’est l’ancienne voie romaine, que l’armée a réparée et réédifiée sur un nouveau plan.
Du café situé sur le chemin de l’Empereur, ou chemin romain, vous arrivez à Staouëli.
Le Guide du Voyageur en Algérie (vraisemblablement de la même époque que la carte ci-dessus).
http://profburp.free.fr

Si j’ai bien tout compris le premier chemin passe par ST Eugène et la Pointe, le second serait au dessus au niveau de Madame d’Afrique et dans la forêt de Baïnem actuelle. Mais il semble qu’à hauteur des environs de Bains Romains il y aurait eu, dans la forêt de Baïnem, une voie romaine.
Est-ce que vous comprenez la même chose que moi ??

Chounet

Les grandes routes de l'Empire romain : De l'Espagne à l'Égypte et l'Asie mineure, et de l'Afrique du Nord à l'Écosse.
In : Développement culturel et scientifique de l'humanité. Extraite de "Notre place au soleil" Dumaurier-Nat Iraten Éditions Tirésias.

Il semble bien qu'une voie romaine longeait presque toute la totalité de la côte.

Chounet

Retour à l'index lettre G

PAGES EN CONSTRUCTION

Haut de Page