MÉMOIRES DE BAINS ROMAINS

 
 

 

 

Nouveautés du mois

 

 

« Le vieil arbre se penche sur ses racines » dit le proverbe.
Je vis et travaille en Bretagne depuis de nombreuses années. Et je constate ceci : beaucoup de Bretons, après une vie professionnelle loin de leur région natale, reviennent au pays, une fois à la retraite. Est-ce cela se pencher sur ses racines ? Est-ce revenir finir sa vie sur les lieux de son enfance ?
Et si c'était plutôt contempler ce qui nous a pétris, modelés, formés pour continuer notre chemin dans la sérénité, là où nous sommes ?
La beauté du monde, nous l'avons découverte aux Bains Romains : couchers de soleil sur la mer, fonds sous-marins, rochers... Cette beauté, nous la portons en nous et elle s'exprime sur ce site.
Camille Delpla (née Dumont-Desgoffe)

Mon adolescence perdue

Pendant très longtemps j'ai souhaité tirer un trait sur cette adolescence tout autant heureuse que douloureuse, jusqu'au jour où j'ai commencé à ressentir, sournoisement, tranquillement mais sûrement, l'exil.

Cette prise de conscience de l'état d'exil rejette le voile pudique du positivisme pour le positivisme, dans son acception carrefouriène , histoire de dire que nous vivons une autre vie, que nous avons tout à construire, ou que nous avons bien construit, que nous avons la vie devant nous ; même si elle est derrière, l'édifice familial est bien là ; que la vie est belle dans une société de surconsommation, autant libérale que libérée. D'autant plus libérée que nous avons participé à sa libération en 68.

L'exil reste l'exil et pour lutter contre ce sentiment, même imaginaire, d'exclusion, de mise à l'écart, de marginalisation, j'oserai dire de clochardisation mentale, je cherche à me re-situer et pour me re-situer je fais comme le vieil arbre, je me penche sur mes racines et je découvre des racines gonflées de soleil, fortes en sel, avec un goût de lentisque et une odeur d'oursin.

Est-ce la sérénité que de vivre la brûlure du soleil sur la peau, même si c'est très mal vu par la médecine aujourd'hui ? Est-ce la sérénité que de vouloir sentir le sel plutôt qu'égoïste de Chanel, de jouer à la sarbacane à 55 balais et de chialer d'émotion devant une magnifique photo d'oursin ? Pour moi c'est OUI, ma sérénité, elle est là.
Chounet.

Ne dispense pas les nouveaux venus d'un parcours plus traditionnel. Passage conseillé aux habitués du site, pour apprécier les mises à jours et les nouveaux textes mis en ligne.

Retour à l'accueil

 

" Quelle ville contient à la fois, toutes ces richesses offertes à longueur d'année, la mer, le soleil, le sable chaud, les géraniums et les bois d'oliviers et d'eucalyptus ? On touche le bonheur. Je ne pourrai jamais vivre en dehors d'Alger. Jamais. Je voyagerai car je veux connaître le monde mais, j'en ai la conviction, ailleurs, je serai toujours en exil. "

Albert Camus.